Avec la crise sanitaire, l’or est devenu l’élément qui attire la convoitise de tous les investisseurs. La cause, ce métal précieux est devenu une valeur bien plus sûre que ce que représente la majorité des solutions traditionnelles de placement. Pour bénéficier cependant de tous les avantages de sécurité et de qualité de l’investissement dans l’or, se rapprocher d’une banque est une nécessité. Il existe toutefois un certain cheminement à respecter pour réaliser un tel investissement auprès de cet organisme financier.

Passer un ordre à sa banque

Lorsque vous souhaitez investir dans de l’or auprès de votre banque, vous devez vous rapprocher de cette dernière et lui passer un ordre d’achat. Par le biais de celui-ci, l’établissement financier effectuera pour votre compte l’achat du métal jaune sur le marché français de l’or.

Précisons qu’au cours de cette transaction pour vous vendre des lingots d’or, la banque prélèvera sa part de commission. Celle-ci varie généralement entre 1,5 et 2,5 % du montant de la transaction. Ajoutons aussi qu’au moment de passer ledit ordre à votre banque, vous devez choisir entre l’achat/vente à coût limité ou au mieux.

Dans le premier cas, votre ordre est exécuté partiellement. Il le devient totalement lorsque le cours de l’or atteint le prix que vous avez fixé. Au niveau du second cas, votre ordre n’est exécuté que lors de la prochaine cotation.


Choisir entre l’achat physique et celui en papier

Une fois votre ordre passé, vous devez être en mesure de dire à la banque si l’achat sera effectué sur de l’or physique ou si vous comptez effectuer un investissement sur papier. Pour prendre la bonne décision, vous devez maîtriser les dessous de chacune de ces formes d’achat.

Ainsi, si vous optez pour l’achat de l’or physique, notez que votre métal précieux sera toujours accessible. L’inconvénient de ce placement réside dans la conservation de l’or, car il faut que ce dernier soit véritablement en sécurité.

Au lieu de stocker lors chez vous, vous pouvez laisser la charge à votre banque d’assurer sa conservation. Dans ce cas, des frais vous seront exigés pour le service. Précisons par ailleurs que sur le marché de ce métal, il existe deux types d’or physique.

Le métal peut vous être vendu sous forme de lingots ou de pièces. Dans l’un ou l’autre des cas, le plus important est que la qualité d’or acquis puisse être qualifiée d’investissement. Pour cela, il existe des critères à respecter :

  • L’or physique acheté doit peser plus d’un gramme ;
  • Les lingots doivent avoir une pureté minimum de 995 millièmes ;
  • Les pièces doivent quant à elles posséder une pureté de 900 millièmes ;
  • Les pièces d’or doivent être frappées après 1800.


Avec l’achat d’or papier, votre détention du métal jaune n’est pas physique. Vous êtes donc épargnés des contraintes liées au stockage. Retenez toutefois que le principe de cette forme d’investissement est que vous détenez des produits financiers cotés en bourse et qui sont indexés sur l’or.

Avec un tel fonctionnement, les risques (concernant notamment les illiquidités et la faillite de l’intermédiaire) sont assez importants. C’est pour cela que pour l’achat de l’or papier, il est conseillé d’opter pour un investissement à court terme.

Maîtriser les formalités et la fiscalité de l’investissement

L’investissement dans l’or fait partie des rares solutions de placements qui ne sont pas taxées. Retenez toutefois que si vous devez revendre de l’or physique, ce privilège ne vous sera plus accordé.

Si vous devez suivre cette voie, il vous faudra maîtriser les taux appliqués. Ajoutons qu’il est aussi important que vous connaissiez au bout des doigts les formalités exigées pour l’investissement dans l’or auprès d’une banque.